• Art Africain Contemporain
  • contemporary african art
Imprimer

Sénégal: Arts visuels - Galerie Yassine - Focus sur les enfants

Écrit par urgences-ci.net on .

La galerie d'art Yassine (Keur Gaïndé, Hann Marinas) est présente dans les expositions « Off » de la Biennale de l'art africain contemporain, Dak'Art 2010. Elle présente une production de son collectif de jeunes artistes dirigé par Madiop Guèye. Thème : l'enfance en danger moral.

Les artistes du collectif de la galerie d'art Yassine, à Hann Marinas, ont investi le thème des enfants dans la rue à l'occasion de la Biennale Dak'Art 2010. Ils sont ainsi 18 artistes sénégalais, accompagnés par la photographe (et journaliste) slovaque Diana Mrazikova, qui a découvert notre pays au mois de janvier dernier.

La galerie accueille aussi quelques artistes invités venus exposer sur des sujets divers. On peut y admirer les oeuvres du doyen des peintres « souvéristes » sénégalais, Babacar Lô dit Loba qui, a 80 ans, respire encore une belle santé en matière picturale. Si l'on note la jeunesse sur le plan de l'expérience artistique des peintres du collectif, il faut quand même souligner le potentiels intéressant qui est révélé dans le traitement du thème des enfants de la rue. Dans ce groupe, le peintre Mohamed Ndir (Dou) est certainement au-dessus du lot, autant par sa technique de traitement de la toile que par l'émotion qu'il suscite chez l'amateur d'art. A sa suite, il y a de belles individualités comme Al Guèye, Rone, Abdoulaye Fall, Omek's, Maala, Beta, Pha Thiello, Dandy, W. Habib, etc., sans oublier le sculpteur sur bronze, Moulaye Diop, héritier d'une longue tradition familiale dans la fonderie d'art.

Parmi les artistes invités, outre la slovaque Mrazikova qui exploite avec un grand talent les images de l'environnement sénégalais, on retrouve les toiles de Chérif Thiam, le plus célèbre des peintres surréalistes sénégalais, l'un des « survivants » de ce groupe mythique que l'on a appelé l'Ecole de Dakar. Il y a aussi Moussa Sakho, à la fois peintre souvériste et sculpteur, ainsi que les peintres Adama Boye et Soukeyna Camara.

La galerie Yassine Art, dirigée par Amadou Yassine Thiam, accueille en ce moment des galeristes et professionnels des arts plastiques et du marché de l'art dont Alitash Kabede, galeriste à Los Angeles, Lucie Emgba, spécialiste du marché de l'art africain à Paris, et Pierre Amrouche, consultant et expert international de l'art africain. Sur le thème de l'exposition en cours, M. Thiam explique que l'idée le poursuivait, depuis au moins deux ans, avec l'intention de venir en aide aux enfants en danger dans la rue. C'est ainsi qu'il a invité le collectif des jeunes artistes à investir ce thème. Il destine 15 % des recettes de l'exposition aux oeuvres sociales, notamment l'Empire des enfants et Perspectives Sénégal de Keur Massar, deux structures d'accueil pour l'enfance en danger moral. En plus de cette préoccupation sociale, des activités similaires de soutien à l'enfance en danger sont prévues dans un projet plus large. L'exposition devrait faire partie d'un catalogue que M. Thiam veut publier sur l'ensemble des expos Off de la Biennale, avec l'idée d'en assurer une pérennité et de faire connaître les créations montrées pendant le Dak'Art

urgences-ci.net