• Art Africain Contemporain
  • contemporary african art
Imprimer

Lancement du projet « Hommage aux grandes figures noires de l’antiquité à nos jours »

Écrit par Xalima News on .

panafricanistes-1

XALIMA NEWS – En conférence de presse, hier, au Gaïndé Night Club, Amadou Yandé Thiam, fils de Yandé Thiam fondateur du musée “Galerie Yassine Art” a procédé au lancement de son projet intitulé « Hommage aux grandes figures noires de l’antiquité à nos jours ».


Le projet « Hommage aux grandes figures noires de l’antiquité à nos jours » a pour objectif de permettre à la jeunesse noire de mieux connaître les grandes figures emblématiques noires (comme Mansa Moussa, les pharaons d’Égypte, Chaka Zoulou, Samory Touré, Cheikh Anta Diop, Cheikh Ahmadou Bamba, Senghor,…) qui ont lutté pour défendre la cause de la race noire, mais aussi œuvré pour le développement de l’humanité, indique l’initiateur face à la presse. « Le projet initié, il y a six mois, va développer différents thèmes qui vont permettre aux jeunes d’avoir des repères, des références », confie Amadou Yandé Thiam avant d’ajouter que cette initiative va se focaliser sur des expositions de portraits d’art plastique, de sculpture, de toute sorte d’œuvres d’art, et surtout sur la musique.

Amadou Yandé Thiam se dit, un jeune dynamique qui veut donner un sens à l’histoire des grandes figures emblématiques noires. « Ce projet aspire aussi à mettre en exergue le rôle dans l’implantation de la religion musulmane au Sénégal et en Afrique de nos grands érudits tels que Cheikh Ahmadou Bamba, Cheikh Ibrahima Niasse, El hadji Oumar Foutiyou Tall, El hadji Malick Sy, etc. », lance le fils du fondateur de la “Galerie Yassine Art”, Yandé Thiam.

Et Amadou Yandé Thiam, de renseigner qu’il y aura une sélection de musiciens, de sculpteurs et d’artistes plastiques pour des concerts, des expositions et des conférences dans les lycées afin de sensibiliser la jeunesse.

Il faut signaler que le projet est initié en partenariat avec les communes des Parcelles assainies, de Keur Massar, de Hann, du monument de la Renaissance, de la ville de Guédiawaye, et avec l’appui des ministères de la Culture et de l’Education.

Par Mor DIOP (Stagiaire)