• Art Africain Contemporain
  • contemporary african art
Imprimer

SENEGAL-CULTURE-BIENNALE : A la Galerie Yassine, l'ingénierie et la mécanique transformées en art

Écrit par APS on .

SENEGAL-CULTURE-BIENNALE

Galerie Art Africain Sénégal Biennale Dak'Art OFF à Yassine Art Center (Keur Gaîndé)
Dakar, 20 mai (APS) - Une exposition collective d'artistes sénégalais, comptant pour la partie ''Off" de la 11ème Biennale de l'art contemporain africain (Dak’art, 9 mai-8 juin), rend compte de voies et moyens par lesquels l'ingénierie mécanique peut se transformer en art, une révélation pour beaucoup de visiteurs peu au fait des tendances artistiques modernes à la limite de la science-fiction.
Intitulée "Art-recyclage-ingénierie", cette exposition de la galerie Yassine, à Hann Marinas, donne la pleine mesure d’une démarché artistique inspirée par le recyclage, par le biais d'œuvres électriques représentant des êtres en action qui tirent leur impulsion de l’ingénieure moderne.

Pour donner le ton, cette galerie dakaroise et sa façade offrent aux passants une représentation d'insectes et d'animaux tout à fait inhabituels. Il est certes coutume de voir des monuments en forme d'animaux, mais beaucoup de visiteurs seront fort stupéfaits à la vue de ces œuvres artistiques en mouvement.

Une astuce artistique née d’un savoir-faire électrique, pour montrer toute l'usage mécanique que l'on peut faire d'une œuvre d'art avec des matériaux entièrement recyclés, une manière aussi de lancer selon Yandé Thiam, gérant de la galerie, un message de civilité aux citoyens.

De prime abord, plusieurs insectes géants installés sur la devanture de la galerie suscitent l'intérêt du visiteur. Ici, une libellule, avec ses ailes en tôle, semble guetter sa proie avec sa tête tournant de gauche à droite. Là-bas, une guêpe de couleur noire semble foncer le fond d'une fleur pour en sucer le nectar. Pendant ce temps, à quelques pas, un anophèle géant chercherait sa prochaine victime.

Ces œuvres réalisées par les artistes "Aiguilles d'Afrik" couvrent une bonne partie de la galerie, avec à côté une toile d'araignée géante conçue en fer à béton qu'il suffit d'alimenter en électricité pour apercevoir une grosse araignée en fer tissant sa toile.

Il y a aussi l'artiste Boubacar Sarr avec son "lioncoptère", un hélicoptère en forme de lion conçu à partir de pièces détachées recyclées et qui arrive à faire tourner ses hélices par un système mécanique. Ce même artiste, qui en est à sa première Biennale, travaille surtout avec du fer recyclé de véhicules ou motos pour leur donner une seconde vie.

Une des autres curiosités de cette exposition consiste en une œuvre d'art installée à l'entrée de la galerie et provenant d'une création de plusieurs artistes. Il s'agit de ce que Yandé Thiam appelle le "volion" pour dire "voiture-lion". Une moto à trois roues entièrement réalisée avec l'aide de matériaux recyclés avec ses deux sièges et sa face de lion.

D'autres artistes comme Idrissa Thiam, natif de la ville de Mékhé, exposent des maquettes imaginaires en différents endroits de la ville de Dakar, avec l'aide également de matériaux recyclés. L'artiste Makha Fall n'est pas en reste, avec ses œuvres entièrement enfer représentant des oiseaux, dont un surprenant paon.

L'artiste Alioune Badara Sarr, de son côté, donne une forme humaine aux plaques en métal de pelles, avec lesquelles il est arrivé à exprimer les différents sentiments allant de la terreur à l'étonnement.

Abdoul Aziz Diop, artiste et ingénieur tout à la fois, expose lui une maquette de l'usine de phosphate de Mboro conçue en matériaux recyclés. Figure également parmi ses œuvres, une grue en miniature que le visiteur pourra sur place apprendre à manœuvrer à l'aide d'un système électrique.

Les œuvres de Ousseynou Sène, enfin, rendent compte d'une certaine fascination pour la culture peule à travers ses différentes œuvres, également de récupération, même si d'autres thématiques sont explorées par des artistes tels que Agnès Theureau et Peter Boateng. Il faut en outre compter Payiba et ses tableaux réalisés à partir de brins d'allumettes. Une curiosité de plus. Mais une ingénieuse curiosité pour tout dire.

MF/BK